Les coulisses de l'industrie du voyage en temps de pandémie mondiale

Parce que ma mission principale depuis des années est de démystifier l'industrie du voyage et vulgariser pour que tout le monde comprenne, ça me tente de vous expliquer une couple de trucs que TVA et La Presse ne vous disent peut-être pas... 😏 Notez bien : ça se veut pas du chialage, ni un moyen de faire pitié, ni une façon de m’apitoyer sur mon sort. Ce n'est pas non plus une prise d'opinion, je relate des faits. Je vais très bien, pis j'ai juste envie de vous aider à comprendre ce qui se passe dans nos agences, parce que j'vous connais pis vous êtes une gang de curieux! 1 : LES CRÉDITS-VOYAGE Si votre conseiller en voyages vous a annoncé que vous aviez droit à un crédit-voyage, c'est qu'aucune autre option n'était disponible à ce moment-là. Faites-lui confiance. On a beau sortir nos grosses voix méchantes pis frapper sur la table, les compagnies concernées sont strictes : pas de remboursement offert. Est-ce que des recours verront le jour? Est-ce que ça va finir par changer? Est-ce qu'il y aura enquête éventuellement? Peut-être. Mais pour le moment, votre conseiller est pris entre l'arbre et l'écorce et n'a aucun pouvoir. En fait, saviez-vous que dans 95% des cas, l'agence de voyages avec laquelle vous faites affaire ne touche même pas à votre argent? Vous avez beau avoir acheté un vol avec votre conseiller préféré, sur votre relevé de carte de crédit, c'est le nom de la compagnie aérienne qui va apparaître. Alors ne demandez pas à l'agence ni au conseiller de vous rembourser ; c'est ben maudit de rembourser quelque chose qu'on n'a jamais touché! 2 : LES ASSURANCES Malheureusement, on ne peut pas répondre à la place de votre compagnie d'assurances si vous nous demandez "Ils vont tu me rembourser?"... on l'sait pas. Il existe des centaines de polices d'assurances différentes, avec des couvertures toutes pas pareilles. Pis eux, ils sont débordés solide. Sûrement même plus que nous. Alors oui, vous allez attendre plusieurs heures au téléphone. Oui, vous allez peut-être devoir rappeler et finalement obtenir une réponse différente. Oui, ça va être frustrant. On va être là pour vous soutenir, mais on peut pas faire avancer les choses plus vite. Pis on peut pas non plus prendre une décision à votre place. Sorry. Parlant d'assurances : toujours aucune compagnie n'a annoncée qu'elle couvrait à nouveau ce qui touche à la COVID. Donc si vous réservez un voyage pour dans quelques mois ou pour l'année prochaine, sachez qu'aucune compagnie ne vous couvrira si vous annulez à cause du virus ou si vous en tombez malade à destination. Aucune. Même si vous l'avez payée super chère. Même si vous êtes avec la meilleure compagnie. Même si vous avez une moustache. Par contre, y'a des compagnies comme Manuvie qui offrent des polices "Annulation peu importe le motif" et qui ne vous remboursera pas nécessairement à 100%, mais qui pourrait vous permettre de retrouver jusqu'à 80% de votre investissement. Ceci dit, ça ne vous couvrira toujours pas si vous attrapez la maladie à destination. 3 : NOTRE SALAIRE Moi, j'ai pas de tabous, ça m'énarve pas de vous parler de commission et de profits. Alors ceux qui s'en offusquent, passez au numéro 4! J'suis pas à l'argent, j'ai pas à cœur mon porte-feuille plus que la santé des gens, pas pentoute. Mais hey, faut j'mange pis que j'paye mes bills. Vendre des voyages, c'est mon métier. Je ne reçois aucun salaire horaire. Que de la commission, une fois par mois, après que mes clients soient revenus de voyage ou parfois après que le paiement final ait été fait. Ça, ça veut dire que pour tous mes clients qui ont dû annuler, j'ai passé des heures et des heures à faire des recherches, envoyer des soumissions, faire les réservations, la facturation, des suivis... puis répondre à des courriels, annuler en catastrophe, attendre des heures pour parler à mes fournisseurs, refaire les facturations, dealer les mécontentements (justifiés)... de façon bénévole. Je n'ai pas reçu et je ne recevrai pas d'argent. Si mes clients ont eu droit à un crédit-voyage : je vais devoir (avec plaisir) refaire des recherches, renvoyer des soumissions, refaire les réservation, la facturation, refaire des suivis... et là, seulement, je toucherai mon salaire. Dans un an, peut-être deux ans. Dans le cas des vols secs, certains ont eu droit à des remboursements mais j'avais déjà reçu mon salaire et même déjà dépensé. Parce que j'pensais pas qu'il y aurait une pandémie mondiale qui clouerait tous les avions au sol, GENRE. On se prépare pas à ces affaires-là... Mais bref, j'ai dû rembourser de l'argent, de la commission déjà touchée, pour que mes clients reçoivent leur remboursement. Alors non seulement j'entame mon 4e mois sans salaire, en plus, y'a fallu que je trouve de l'argent pour retourner aux compagnies aériennes. Tout ça pour dire : soyez fin avec votre conseiller en voyages. Envoyez-lui de l'amour. N'hésitez pas à lui demander si sa commission est protégée et comment vous pouvez l'aider. 4 : RÉSERVER UN AUTRE VOYAGE? On n'a pas de boule de cristal. On l'sait pas quand ça va être possible de voyager. Y'a plusieurs pays qui annoncent leur réouverture, mais on l'sait pas plus quand on pourra s'y rendre. Les assurances ne couvrent pas encore. Tout ça fait en sorte que j'suis réticente à vous encourager à réserver déjà. Par contre, j'peux vous aider à trouver des prestations qui sont 100% remboursables ou vous informer sur les conditions de vente de chaque fournisseur. Dans l'fond, tant que vous êtes en connaissance de cause, vous faites ben c'que vous voulez ;) Pis partagez autant que vous voulez mais copiez pas SVP! Ok j'vous aime bye <3

GLOBE LOVEUSE

© Copyright 2020 Gitane Charron

Tous droits réservés.

info@globeloveuse.com

MÉDIAS & RÉSEAUX SOCIAUX

Kit média FR - EN

Tarifs FR - EN

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon

PARTENARIATS & AFFILIATIONS

#jesuisvoyageur

Voyage 1001 Destinations Inc.