Europe 2014 - Andorre



Ça faisait un sacré bout de temps que j'achalait mon père pour qu'il parte en voyage avec moi. Mon papa, il a voyagé beaucoup en Amérique étant plus jeune, mais ça devait faire 25 ans qu'il n'avait pas pris l'avion. Quand il m'a finalement donné son "ok" et qu'il a commandé son passeport, je lui ai dit "Papa, on s'en va en Europe!". Il a dit "Ok". Il est zen mon père.

11 octobre 2014.

Énervée comme une puce. C'est clair que tous mes récits de voyage commencent par cette phrase-là, mais c'est bon signe! Je ne me tannerai jamais de partir en voyage.Pis là en plus, c'est avec mon père. Non mais, tsé!

Fait que c'est ça. Je suis énervée comme une puce. On part en soirée de Montréal, vers Toulouse. Le vol se déroule bien, Transat est très confortable, fidèle à lui-même. On arrive à Toulouse, France, à 6h du matin le 12 octobre.

12 octobre 2014.

Donc 6h AM. On est brûlés, on n'a pas dormi, mais il faut attendre que le kiosque Hertz ouvre (à 8h) pour récupérer notre voiture de location. Le temps n'avance pas très très vite...

Mais il est finalement 8h. La charmante préposée nous remet les clés de notre Opel Corsa, et hop! en voiture! Mon père est pas mal bon : à 64 ans, il prend le volant après une nuit blanche et 6 heures de décalage dans le corps, le tout dans un pays inconnu. Et il continue de manier le volant d'une main de maître!

Notre premier arrêt se situe à Ransol, en Andorre. On ne reste pas en France puisqu'on y reviendra dans quelques jours. Après à peine deux heures de route, on commence déjà à voir les paysages lunaires de la frontière France-Andorre. Une fois la frontière traversée, on s'engage sur les routes sinueuses de ce tout petit pays. En chemin, on croise de sympathiques amis bovins et équidés, puis on arrive à Ransol en milieu d'après-midi.