L'histoire de cette photo-là : les punchos mexicains

Quand on est artiste dans l'âme, on a parfois des périodes sèches, des pannes d'inspiration, des longs bouts de "syndrome d'la page blanche". Pis là c't'à peu près ça qui se passe pour moi! Ça fait près d'un mois que j'ai pas écrit, pas griffonné, presque pas touché à mon ukulélé.


Pour remédier à ça, j'ai décidé de me créer un genre de défi! C'est assez simple. J'ouvre mon dossier de photos voyages sur mon ordi, et je fais choisir des nombres au hasard aux gens autour de moi pour aboutir à une photo complètement random.


On va appeler ça "L'histoire de cette photo-là".



Ça, ce sont des genre de punchos mexicains accrochés sur des caisses en bois. Thanks, Captain' Obvious 🧐

C'était au Now Amber à Puerto Vallarta, dans l'entrée du restaurant mexicain. J'vais me rappeler toute ma vie de cette journée-là, c'était genre le 1er ou le 2 décembre 2018 et je couvrais un événement de formation à destination. On en était à la deuxième journée complète de visites d'hôtels, et pendant la visite de cet hôtel-là, le superbe Now Amber, j'me suis mise à feeler croche solide. Mais genre, pas croche à 90 degrés, plutôt croche à 270 degrés.

On a repris le bus pour retourner à notre hôtel histoire de se rafraîchir et se mettre cute pour le souper, mais euh non. Mon corps ça y'a pas tenté. Y'était en mode "expulsion de tout ce qu'il contient par tous les moyens possibles". Honnêtement, j'pensais mourir 🥴 J'étais couchée dans mon lit, en train d'me dire que ça serait épais que j'meurs toute seule dans une chambre d'hôtel au Mexique.

Ça a duré à peu près 3 heures. J'ai raté le souper full chic. J'me tortillais pis je gémissais. J'avais mal au ventre, j'avais mal au cœur, j'ai passé un rouleau d'papier d'toilettes au complet. Qu'est-ce tu veux, t'as ben beau faire attention, des fois, dans l'sud, ton corps y veut juste pas. J'pas mal prête à gager un p'tit deux sur le ceviche de poisson du midi.

Et pendant que j'écrivais mentalement mon testament (un peu décevant pour mes proches, j'ai pas grand chose à leur léguer, sorry!), ironiquement, dehors, sur le bord de la piscine, c'était le gros party.

Fait que ouin, ces punchos-là me rappellent la fois où j'ai vomi ma vie en écoutant Katy Perry chanter "You're gonna hear me Rooooaaar".

Globe Loveuse

© Copyright 2018 Gitane Charron

Tous droits réservés.

info@globeloveuse.com

Média & réseaux sociaux

Kit média FR - EN

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon