Quand tu t'appelles Gitane et que tu te retrouves au pays des gitans

Je parle tellement de la crise partout ailleurs qu'ici, j'ai pas l'goût d'en parler. J'vais juste glisser un #RestonsChezNous pis j'vais passer à un autre sujet! ⬇ *** Dans ma signature de courriel, il est inscrit : "Histoires loufoques ¤ Trucs et conseils Conseillère en voyages certifiée au Québec" Je réalise que dans les derniers mois j'vous ai beaucoup parlé du 3e point, parce que ça occupe une grande partie d'ma vie. J'ai aussi un peu parlé du deuxième point en vous expliquant des notions sur les escales, les vols secs, en vous parlant de chaînes hôtelières... Mais j'ai vraiment mis de côté le truc que j'ai écrit en tout premier. Le truc qui a fait naître et vivre Globe Loveuse : raconter des histoires. Ça me manque. J'ai envie de replonger dans des souvenirs à soir pis vous les faire vivre avec moi! Ça fait que j'ai choisi d'vous raconter une vieille anecdote qu'y'a aucun lien avec la situation mondiale actuelle pis qui devrait même vous faire sourire. J'ai juste envie d'faire aller ma plume! C'était à la mi-octobre 2014. Si ma mémoire fait pas trop défaut, c'était même précisément le 14 octobre 2014. Ça faisait 2 jours que j'étais en Europe avec mon père. Notre deal, c'était de faire un vrai roadtrip, ben ben d'la route pendant une semaine, pis après ça, relaxer en croisière pendant une autre semaine. Fait qu'en deux jours, on est partis de Toulouse, on a dormi en Andorre, à Barcelone, pis là on était rendus à Girona en Espagne. La veille, à Barcelone, j'recevais un message de mon chum. Il m'apprenait qu'on s'était fait cambrioler à la maison pendant qu'il était venu nous porter à l'aéroport. Sont partis avec un paquet d'cossins, mais aussi des trucs qui ont fait mal à nos p'tits cœurs. C'était un drôle de début d'voyage, j'ai braillé toutes les larmes de mon corps pis j'me suis sentie loin en torieux d'mon amoureux qui devait gérer ça tout seul. Ça fait que le 14 octobre, j'étais encore contente d'être en Europe avec mon père, mais j'avais déjà un tour de roller coaster d'émotions de fait. Quand on a mis les pieds dans notre hôtel ce soir-là, j'me rappelle avoir pris mes messages, des proches m'avertissaient qu'il y avait des grosses inondations dans le sud de la France pis c'est là qu'on s'en allait. J'ai ouvert ma boîte courriel pour réaliser que l'hôtel où on devait dormir le lendemain à Palavas-les-Flots, près de Montpellier, avait dû fermer. On se retrouvait donc sans plan. Aye là, j'tais pas ben. J'ai peut-être l'esprit aventurier, mais je DÉTESTE ne pas savoir où j'vais dormir. J'haïs ça à peu près autant que l'monde qui met pas son flasher quand y tourne. Moi, perdre 3 heures de ma journée à cogner aux portes des hôtels pis des auberges pour savoir où j'vais faire dodo, ça m'énarve pis j'aime pas ça.

J'suis entrée en mode solution ; mon père pis moi on s'est mis à faire des recherches sur les régions qui n'étaient pas touchées par les inondations, pis on a trouvé un p'tit hôtel-style-motel-semi-assumé en Petite Camargue, près de Saintes-Maries-de-la-Mer. J'avais jamais entendu parler ni chuchoter de c'te place-là. Ben en tout cas, c'tait pas cher pis c'tait ouvert, fait qu'on a pesé su'l piton pis on a mis ça dans l'GPS pour le lendemain. Ah pis en plus on a trouvé ça tellement dull Girona 😂 Tout était fermé, on a eu toute la misère du monde à trouver dequoi à manger. Girona en octobre : pas une bonne idée, minou. J'avais hâte que la journée se termine... Mon père pis moi on avait aussi comme deal d'éviter les routes à péage. Alors le 15 octobre, on a pris la route, on a traversé la frontière Espagne-France, on a roulé pendant un bon gros 5 heures, on s'est arrêtés dans un café où y'avait un musée de cactus (...) pis on a abouti en Petite Camargue. J'sais pas si t'as déjà été en Petite Camargue, mais t'as l'temps d'te demander environ 15 fois si tu t'en vas à' bonne place tellement tu roules dans RIEN! Mais... y'a quelque chose d'apaisant, une ambiance que je savais pas encore m'expliquer mais qui me plaisait. Un mélange de ciel bleu, de hautes herbes vertes et de terre jaunâtre.

Après avoir roulé à peu près 20km sur une route bordée par des marais des deux côtés, le GPS nous a dit qu'on arrivait bientôt. On a tourné sur une (autre) route de terre, y'avait des gens un peu... marginaux qui nous regardaient. On savait pas trop s'il fallait demander notre chemin ou partir au plus sacrant. On a décidé d'opter pour l'option sociale, on a demandé notre chemin, reçu une réponse joviale et on a finalement trouvé notre hébergement pour la nuit : La Tramontane. C'est en discutant avec la tenancière de l'auberge-bed-and-breakfast-hotel-trois-étoiles-pas-clair-mais-sympathique qu'on a mieux compris dans quelle région on était. Saintes-Maries-de-la-Mer, c'est l'un des lieux de pèlerinage les plus populaires auprès des peuples... Gitans. C'TAIT QUOI LES CHANCES?! ...(Ceux qui le savent pas encore, mon (vrai) nom c'est Gitane. 💡)

Étrangement, avant même de connaître cette info, j'me sentais bien. Ça sentait bon, ça sortait des sentiers battus. Y'a quelque chose qui nous a emmené là par hasard, pis c'était parfait. On a vu le souleil se coucher sur la campagne, on est sortis en ville, on a pris un délicieux repas dans l'un des nombreux restos, on a admiré l'architecture au look médiéval pis on a bien dormi. C'était un sacré bel imprévu. Des imprévus en voyage, j'vous en souhaite dix, cent, mille. Vivez-les jusqu'au plus profond d'vous-même pis prenez plaisir à les raconter, même 5 ans plus tard. Bonne nuit mes Loveux xxx Photos : toutes prises par papa <3 J'y pense pis... j'vous l'ai peut-être déjà racontée c't'anecdote-là 😂 J'ai l'droit, j'suis fatiguée. Ok bye.