Quand l'avion est synonyme de MACHINE DU DIABLE



Ça fait trois fois en deux ans que je voyage avec ma meilleure amie, Céline. On s'accorde au plus-que-parfait dans la vie de tous les jours, pis cette relation-là nous suit même quand on se téléporte dans un autre pays.

Ben en tout cas. Téléporter. Pas tout à fait. Sinon ça serait pas mal plus facile.

Personnellement, j'adore prendre l'avion. Ça me stresse pas pentoute, même que j'y prends un malin plaisir. Être dans un aéroport, c'est aussi confortable qu'être dans mon salon. J'suis juste bien.

Pour Céline, c'comme pas la même game.

Céline déteste prendre l'avion. Avant le jour du départ, faut pas qu'elle y pense, sinon il lui prend l'envie d'annuler. En arrivant à l'aéroport, c'est automatique : les pipis-minute se multiplient. Des p'tits pipis nerveux, comme elle dirait. Au décollage et à l'atterrissage, elle est divertissante à regarder avec son mélange d'excitation et de peur. Pis là j'vous parle pas des turbulences, pendant lesquelles elle devient Hulk et pétrie ma main jusqu'à la rendre dysfonctionnelle pendant au moins 15 minutes.

Anyway, j'suis pas là pour faire le procès à qui que ce soit! Au contraire. Si j'écris ces lignes, c'est bien parce que ma copine et moi on a pas mal jasé la dernière fois qu'on a pris l'avion ; c'était avec WestJet. Elle était super contente parce que son niveau d'anxiété avait été très raisonnable cette fois-là.

Alors si tu te reconnais dans Céline, voici quelques petits trucs (certains contrôlables, d'autres non) qui pourraient t'aider à passer par-dessus ce moment de stress intense!


Avant de partir

Choisis ton siège à l'avance. Sans farce, même si certaines compagnies aériennes te chargeront un montant pour le faire, ça va te rassurer. Tu vas pouvoir choisir toi-même si tu veux un siège côté hublot, allée, en avant, en arrière, etc. Comme ça, tu sauras précisément où tu seras assis et ce sera un stress de moins. En plus, tu vas être sûr d'être assis à côté de ton ou tes compagnon(s) de voyage.

Si les sous te le permettent, tu devrais même choisir des sièges avec plus d'espace pour les jambes. J'parle pas nécessairement de la Première Classe, mais plutôt des sièges qui sont tout à l'avant de la cabine ou encore vis-à-vis les sorties de secours. Tu te sentiras moins pogné, pis en plus, ça vient souvent avec des petits avantages de plus. Par exemple, avec WestJet, les sièges "Plus" sont 100$ par personne mais donnent droit à être assis dans une rangée où il n'y a que deux sièges (le siège du milieu a été converti en petite table), alcool et nourriture à volonté et bien plus.

Arriver tôt à l'aéroport et en profiter

Pas compliqué : pour les vols nationaux (à l'intérieur du même pays), arrive 2 heures à l'avance à l'aéroport. Pour les vols internationaux (c'est-à-dire PARTOUT ailleurs, même les États-Unis), 3 heures. PAS MOINS! Même si tu as déjà choisi tes sièges. Même si tu n'as pas de bagage à enregistrer. Même si tu habites à 2 minutes à pied. Même si tu sais qu'il n'y aura pas de trafic. Même si t'as une moustache.

Pourquoi? Tout d'abord parce que le comptoir d'enregistrement n'est pas ouvert ad vitam aeternam. Et je te garantie qu'ils ne se gênent pas pour le fermer même si tous les passagers ne sont pas là. Pis c'est pas d'leur faute. T'avais juste à être à l'heure ;) En plus, en arrivant en avance, tu vas avoir tout le temps nécessaire pour aller te chercher un petit quelque chose à grignoter, faire tes 28 pipis nerveux d'avant-décollage, faire du yoga, who knows. Anyway, chez toi, t'aurais fait quoi pendant une heure de plus? Du Facebook? Y'a le WiFi dans pas mal tous les aéroports. T'inquiète.

Je conseille fortement à tout le monde de se payer un salon VIP, surtout les gens qui, comme ma chum, on besoin de se détendre avant de partir. Pour une trentaine de dollars, tu auras accès à un lounge privé, calme, insonorisé, avec des divans, de la bouffe à volonté, des boissons alcoolisées ou non à volonté aussi, le journal, l'accès rapide à Internet, etc. Ici je décris le salon Banque Nationale Mastercard de l'aéroport de Montréal, mais il y en a presque partout et avec les mêmes commodités. Un verre de vino ou un mimosa avant de décoller, ça relaxe toujours un peu!

Si ton vol est super tôt et que tu dois être à l'aéroport à 3h du matin, rien n'empêche de louer une chambre la veille. Y'a des hôtels pour tous les goûts et tous les budgets proche de chaque aéroport. Tu vas gagner du sommeil, t'éviter le stress de la route et du retard, pis en plus, c'est comme si les vacances duraient une nuit de plus!


Se faire chummy avec le monde dans l'avion

N'hésite surtout à aviser ton voisin dès l'embarquement que t'es du genre à aller souvent aux toilettes si c'est le cas. Peut-être que la personne t'offrira de te laisser la place sur le bord de l'allée! Si la conversation s'y prête bien, tu peux aussi mentionner que tu es anxieux. La plupart des gens sont très compréhensifs.

Les agents de bord sont aussi là pour toi! D'ailleurs, bon nombre de compagnies aériennes ont laissé tomber le côté un peu trop protocolaire à bord de leurs vols. Tu verras donc les agents faire des blagues, dédramatiser les explications "En cas d'urgence", parler un langage un peu plus familier, mais tout en restant professionnels. Ça détend l'atmosphère quand les gens rient! Ainsi, quand le pilote annonce à l'intercom "Bienvenue à tous sur ce vol en direction de l'Alaska" alors qu'on s'en va au Mexique, les murmures ricaneux adoucissent la tension à bord.

Se divertir

Garde en tête que ce ne sont pas tous les avions qui sont dotés de système de divertissement intégré! C'est bien de prévoir quelque chose pour te changer les idées : livre, carnet pour écrire, tablette ou téléphone chargé à bloc avec un ou deux films à écouter... Et garde-le tout près de toi, fais pas la gaffe de mettre ça dans le compartiment au-dessus de ta tête! Y'a rien de pire que de n'avoir rien à portée de main pour se changer les idées pendant les moments plus stressants!

Ben voilà!

You're good to go, comme on dit. T'inquiète, ça va bien aller. Pense à ta destination, à ce qui t'attend quand tu auras mis les pieds en dehors de la machine du diable. Pis si y'a des turbulences, fais juste te dire que c'est comme des nids-de-poule qui flottent.

N'oublie pas de partager cet article, tes amis angoissés te remercieront!

Bon vol :o)

Abonne-toi à l'infolettre Globe Loveuse pour ne rien manquer!

#avion #stress #voyage

Globe Loveuse

© Copyright 2018 Gitane Charron

Tous droits réservés.

info@globeloveuse.com

Média & réseaux sociaux

Kit média FR - EN

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon