Camping au monde des géants



Saviez-vous que le plus gros animal n’ayant jamais foulé la planète Terre est le Rorqual bleu? D’une longueur de 30 mètres, ce géant pèse le double du plus grand dinosaure connu, soit 180 tonnes. Bien que les scientifiques ne sachent pas grand-chose de leurs déplacements, saviez-vous que cet animal vient passer ses vacances d’été ici au Québec, à l’endroit le plus populaire au monde pour l’observation des baleines, l’embouchure du Fjord?!

Avis à ceux qui pensent que pour voir des merveilles, il faut faire 8 000 km en avion, j’ai passé pour vous (et pour moi aussi) une fin de semaine au Camping Mer et Monde Écotours à Les Bergeronnes sur la Haute Côte-Nord pour partir à la rencontre de ces géants des mers!

La 138 en format panoramique

L’avantage de faire une escapade dans Charlevoix est que les 4 heures de route peuvent faire partie du voyage. Si vous prévoyez prendre la journée pour vous rendre ou lors du retour, des arrêts aux différents points de vue vous permettront d’observer un paysage grandiose coloré de vert franc et de bleu clair! Amateurs de fromage et de produits du terroir, vous y trouverez votre compte. Sinon, même fait d’une «traite», la 138 est agréable à conduire.


Environ 30 minutes avant votre arrivé à destination, vous pourrez prendre une pause sur la traverse qui vous fera passer de l’autre côté du Fjord. Gardez l’œil ouvert, car de petites têtes blanches pourraient apparaître à la surface de l’eau.

Se laisser imprégner par l’esprit bohème

Si vous avez un VR ou une fifth-wheel, ce camping n’est pas pour vous! La grande majorité des terrains sont sur plateforme. L’emplacement est conçu pour une tente ou un petit camper de type Westfalia. Aucun service n’est disponible sur place et il y a un seul bloc sanitaire situé à l’accueil. Sinon, des toilettes sèches sont réparties un peu partout sur le site. À l’accueil, on y vend seulement que les bûches pour le feu, mais n’ayez crainte, la civilisation est à peine à 15 minutes soit vers l’est ou l’ouest pour ceux qui auraient oublié leurs saucisses!!

La clientèle est plutôt jeune, très européenne, quelque peu bohème et très respectueuse de l’environnement. Pas de place pour le mononcle qui crie fort et qui jette sa canette de bière dans le fleuve sous peine de se faire «ramasser» du regard par des amoureux de la nature en quête de tranquillité!!


Les sites ont pratiquement tous une vue sur le fleuve et les quelques déterminés qui auront osé réserver en avance pourront avoir accès aux plateformes directement sur les roches de la rive, ce qui fait la réputation du camping. Pas besoin de vous dire que ça se «bouque» vite!!

Rencontre avec les géants

À proximité, plusieurs croisières aux baleines sont disponibles. Demandez-moi si je trouve ça cool un zodiaque plein de monde qui court carrément après les baleines? Non!!! Surtout si la compagnie de croisière ne fait pas partie de l’alliance éco-baleine.

À la place nous avons choisi une façon plus respectueuse, plus humaine, mais soyons honnête moins garantie d’approcher ces géants des mers. D’ailleurs, la deuxième raison pourquoi on va à Mer et Monde Écotours (la première c’est le site sur plateforme au cas où ce n’était pas clair!!), c’est pour les sorties guidées (ou non) en kayak de mer d’une demi-journée. Mais attention, ce n’est pas une sortie aux baleines, c’est une excursion en kayak de mer…. Les baleines sont en extra!!

Armée de ma GoPro, j’ai scruté une mer malheureusement trop agitée tout l’après-midi sans apercevoir ces mammifères. Donc, conseil personnel, si vous avez un kayak et êtes habitués à naviguer dans le fleuve, partez en solo soit tôt le matin ou en fin de journée lorsque l’eau est tranquille! Et aussi, pour avoir la chance d’apercevoir toutes les espèces de cétacés qui viennent se nourrir à l’embouchure… attendez après la fin juin!

Mais ne vous en faites pas, même si votre sortie en kayak se fait sans baleines – En fait elles sont sûrement quelque en dessous de vous – vous pourrez vous reprendre sur les berges le soir venu.

Une fois le calme revenu sur l’eau, tout le monde se rassemble sur les roches, armé de chaises pliantes et de jumelles (parfois non nécessaires). Nous avons eu la chance de voir des petits rorquals, des phoques, des bélugas (au loin) et peut-être même un rorqual commun (difficile de confirmer) qui est venu nous dire bonjour avec sa nageoire. Étant donné la configuration des fonds marins du fleuve, les roches des berges laissent rapidement la place à de profondes falaises sous-marines proches de la côte. Les baleines passent donc tout proche, provoquant un frisson, et même parfois un petit œil humide!

Les petits extras

Outre la mer, le ciel offre aussi des beautés uniques à observer. Si à pareille date le soleil se lève vers 5h00 à Québec, c’est à 4h35 que la boule de feu se pointe le nez au large dans le fleuve. Pour les lèves tôt c’est la chance d’être témoin de lever de soleil magnifique. Les oiseaux de nuit ne seront pas laissés en reste, car dépourvus de pollution lumineuse, le ciel étoilé se dévoile en splendeur.


Côté température, comme on dit, le «fond de l’air est frette» alors prévoyez du linge chaud (pas mal chaud pour les frileux comme moi) et une couple de couvertes de laine pour la nuit! Un 22 degrés sans soleil devient rapidement un 15 degrés ressenti avec l’air du fleuve à proximité!

Sur la route du retour

À votre retour, une fois que vous serez tombé en amour avec les baleines, je vous conseille un arrêt à Tadoussac au CRIMM (Le Centre d’interprétation des mammifères marins). C’est un organisme à but non lucratif presque entièrement financé par des fonds privés alors ne rouspétez pas au 14$ exigé pour visiter le Musée… de toute façon vous ne serez pas déçu!

Et tant qu’à y être, un coup de cœur bien personnel, pour dîner faites un arrêt au Pick-Up grillé sur la terrasse (toujours à Tadoussac). Pendant un instant vous aurez l’impression de vous retrouver ailleurs dans un village côtier! Dépaysement garanti!

Pour en savoir plus sur les baleines, visitez le site http://baleinesendirect.org/

Et pour réserver votre terrain à Mer et Monde Écotours c’est par ici http://www.meretmonde.ca/

Bon camping!

Abonne-toi à l'infolettre Globe Loveuse pour ne rien manquer!


Marianne Gagné, la wildlife loveuse

Premièrement, Marianne, c'est ma soeur. C'est le point le plus important.

Bien sûr que Marianne a une couple de voyages hors-pays derrière la cravate, mais ce qui l'allume plus que tout, c'est de silloner les routes du Canada et des États-Unis à la recherche des terrains de camping les plus hot. Années après années, elle attend impatiemment l'été pour partir à l'avenure. Être entourée d'arbres ou avoir une vue à couper le souffle, bottes de trekking aux pieds et verre de vin à la main, j'pense que c'est sa définition du bonheur.

#Camping #Québec #Fjord #FjordduSaguenay #Tadoussac #MeretMonde #Écotours #LesBergeronnes #HauteCoteNord #Charlevoix #Route138

Globe Loveuse

© Copyright 2018 Gitane Charron

Tous droits réservés.

info@globeloveuse.com

Média & réseaux sociaux

Kit média FR - EN

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon