Touristatas. Covidiots. Travel shamers.



Touristatas. Covidiots. Travel shamers. Des mots qui sont nés en 2020, et qui font mal. Qui divisent. Qui servent d'insultes ultimes. Qui blessent fort pis loin.


Chacun tire de son bord d'la couverte. Les médias veulent des clics, les entrepreneurs veulent réussir à payer leurs bills pis les gens, TOUS les gens, veulent juste bien faire. C'est juste que ta façon de bien faire pis la mienne, c'est p't'être pas la même. Pis la sienne pis la leur non plus. On fait tous du mieux qu'on peut, selon c'qu'on sait pis c'qu'on vit.


On s'insurge devant des photos de plages bondées, des magasins bien remplis et des lieux touristiques locaux achalandés. On s'pose pas de questions, on crie haut et fort à la "covidiotie". Celui qui a choisit d'aller à Cancun se fâche contre ceux qui font leur épicerie chez Costco. Celui qui fréquente les grandes surfaces se fâche contre les voyageurs. On se dépêche à dire que ça n'a pas d'bon sens qu'il y ait autant de gens sur les sentiers de rando, sur les pistes de glisse pis sur les lacs gelés.


On lit les grands titres : "Des images de vacanciers choquantes!" pis on s'pose pas de questions. On brandit le poing. Soit pour insulter, soit pour scander ses droits. On se demande si on devrait aller voir notre famille. On hésite à refuser, de peur de se faire regarder du coin de l'œil pour se faire dire qu'on est donc ben à cheval sur les règles. On hésite à accepter, de peur de se faire traiter d'innocent qui respecte pas les règles.


Ah tiens, y'a des autos que j'reconnais pas chez les voisins. J'appelle la police? J'me fais des ennemis. J'appelle pas la police? J'suis complice. Aussi ben me fermer les yeux pis les rouvrir quand tout ça s'ra derrière nous. J'suis insouciante. Ou ben j'm'en vais de chez nous pour pas avoir à être témoin? J'respecte pas la règle, qui est de rester chez nous. J'suis perdante tout l'temps. Ça fait 10 mois qu'on est tous perdants, tout l'temps. C'pas nécessaire de s'taper su'a tête en plus.


On pointe du doigt et on rit au nez des pays qui l'échappent. On applaudit bien fort ceux qui contrôlent le virus. Deux mois plus tard, on fait la même chose sans se rendre compte que les rôles ont été inversés. Le pays qui l'échappait l'a rattrapé, le pays qui contrôlait l'a échappé à son tour. Mais on s'pose pas de questions. On a le nez trop collé sur la vitre, dans le présent, qu'on fait juste commenter ce qui se passe aujourd'hui sans penser à ce qui se passait hier.


Y'a un beau melting pot de gens pis d'façons de penser. T'es peut-être complotiste mais pro-masque. T'es peut-être conscient du danger mais pro-voyage. T'as peut-être perdu quelqu'un à cause de la maladie pis anti-masque quand même, pour X raison. T'es peut-être pas complotiste mais tu te demandes si tout ça est nécessaire. Pis peu importe, c'correct. T'as l'droit. Y'a pas de bonne ou de mauvaise façon d'être.


(Edit sur ce dernier passage suite à quelques commentaires : évidemment que dans un monde utopique, tout le monde respecterait les règles à la lettre. Je n'excuse pas ceux qui font exprès ou qui sont extrémistes. Ce que j'veux dire, c'est que c'est normal qu'il y ait une tonne de façons de penser, que ça peut donner lieu à des sapristis de beaux débats, mais c'est juste triste de voir à quel point l'humain devient méchant et fermé quand quelqu'un ne pense pas comme lui.)


Mais prend l'temps d'te poser des questions. Essaie de tourner ta langue (ou ton clavier) 7 fois avant de t'exprimer. Valide avec toi-même que ce que tu t'apprêtes à dire, ça va pas blesser quelqu'un profondément. Respire par le nez. Va prendre un bain. Fais brûler d'la sauge. Fais-toi une camomille.


On est tous dans l'même bateau. On fait tous notre possible. 🙏🏼

GLOBE LOVEUSE

© Copyright 2020 Gitane Charron

Tous droits réservés.

info@globeloveuse.com

MÉDIAS & RÉSEAUX SOCIAUX

Kit média FR - EN

Tarifs FR - EN

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon

PARTENARIATS & AFFILIATIONS

#jesuisvoyageur

Voyage 1001 Destinations Inc.