Une pause ironique

J'ai comme l'impression que cette pause, j'en avais drôlement besoin pour me recentrer. J'étais complètement submergée par l'idée de "réussir", de performer, de produire, de fournir, de plaire, de livrer. Et j'm'y plaisais, beaucoup! Don't get me wrong, j'étais pas malheureuse. Mais si j'étais heureuse et qu'aujourd'hui, sans toute cette pression, je le suis encore... quelle version de ma vie j'devrais choisir? J'ai comme l'impression que j'étais devenue une copie d'moi-même, sur le pilote automatique. Quasiment hypocrite. J'ai accepté bon nombre d'opportunités dans les dernières années, ce qui m'a donné la chance inouïe de séjourner dans des hôtels et des navires de luxe, de boire des bons drinks, de voir des belles plages, et j'en suis extrêmement reconnaissante... mais à travers tout ça, j'ai comme été aveuglée et j'ai oublié les rêves que j'avais depuis des années. Ça fait plus d'une décennie que je rêve de l'Irlande. En fait, j'pense que ma passion de découvrir le monde vient de là. Quand j'avais à peu près 18 ans, j'ai écouté le film "PS I Love You" pis j'suis tombée en amour avec l'Irlande. J'ai commencé à faire des recherches, me documenter, et en moins d'un an, je connaissais le pays comme le fond d'ma poche sans y avoir mis le pied. J'ai encore dans ma bibliothèque 3 ou 4 livres sur l'Irlande que j'avais achetés à ce moment-là. Ça fait 12-13 ans de ça. Pis j'ai toujours pas mis les pieds sur l'île d'Émeraude. Pourquoi, baptince?! Pas comme si l'Irlande était complètement inaccessible, c'est à moins de 7h de vol pis ça coûte pas une fortune. J'sais pas pourquoi j'ai jamais fait le move. Ça fait des années que je suis intriguée par le Moyen-Orient, que la Nouvelle-Zélande me fait frémir, que la Colombie et le Brésil me crient d'aller les rejoindre, des années que je veux faire un gros trip de 2-3 mois en Europe... Pourquoi j'le fais pas? Y'a 4 ou 5 ans, mes passe-temps favoris c'était de regarder des vidéos amateurs de gens qui voyagent. T'sais, des vidéos cheap tournées avec une GoPro Hero 3 mais qui respirent l'authenticité. C'était aussi de passer des heures sur Google Maps à me promener dans des p'tits villages méconnus. J'fais pu ça. Sauf... depuis 1 mois. Depuis un mois, j'suis retombée dans mes vieilles bonnes habitudes de rêver, de planifier des voyages pour MOI pis pas juste pour les autres, de penser à ma prochaine destination au lieu de juste attendre qu'on me la propose dans le cadre de mon travail. J'ai envie de réaliser des rêves au lieu d'avoir l'impression de "vivre le rêve" aux yeux des autres. J'ai envie de vivre d'autres expériences complètement débiles comme boire l'apéro en contemplant le coucher de soleil sur la Cappadoce en Turquie. Dans toute cette incertitude, j'ai l'impression d'me retrouver. C'est ironique, pas vrai?